Une vie minimaliste est-elle une vie heureuse ?

9 Sep 2019 | Développement Personnel

On entend beaucoup parler de la vie minimaliste. C’est devenu un effet de mode, et je trouve ça bien triste. Parce qu’en général ce qui est à la mode est mal pratiqué, ou pratiqué pour de mauvaises raisons. Au point où certaines personnes en deviennent dégoûtés et haïssent cette nouvelle mode sans en avoir réellement eu les effets bénéfiques. 

Dans cet article je souhaite clarifier les choses : le minimalisme n’est pas ce que tu penses. Ce n’est pas non plus ce que les magazines t’ont conseillé de faire : vider ta maison…

Qu’est-ce qu’être minimaliste ?

Contrairement à ce que beaucoup pensent, être minimaliste ce n’est pas vivre avec le strict minimum et ne rien avoir chez soi sauf un lit et une table. La définition même du minimalisme c’est certes vivre avec moins, mais vivre avec ce qui est essentiel.

En fait, je dirai même qu’il s’agit de se débarrasser du superflu et ne garder que ce qui nous semble indispensable et qui nous rend heureux. Tu l’auras compris, le minimalisme est donc propre à chacun : alors que certains pourront vivre avec une garde robe composée de 3 t-shirts et 1 jean, d’autres auront besoin de bien plus.

Ce n’est pas parce qu’on possède beaucoup d’objets chez soi qu’on n’est pas minimaliste : si ces objets te sont utiles et te procurent du bonheur (notamment tout ce qui te rappel un souvenir), alors tu peux considérer ta vie comme minimaliste. À partir du moment où tu as retiré de ta vie tout ce qui te rends malheureux.se et tout ce qui ne te sers pas, tu es dans un style de vie minimaliste. 

Ce qu’est réellement le minimalisme

Le minimalisme ne veut pas dire vivre avec rien du tout, mais apprendre à vivre avec l’essentiel, TON essentiel. Tu te libères de tout ce qui t’es inutile, qui ne t’apporte rien de plus pour vivre et être heureux.se. Tu dis au revoir à toutes les distractions éphémères pour ne garder que ce qui donne un sens à ta vie.

Tout ce processus ne passe pas uniquement qu’avec les objets que tu possèdes, mais aussi tes relations. Très souvent on s’entoure de personnes en pensant qu’elles nous apporterons du bonheur. Parce qu’on aime passer du temps avec eux mais au bout du compte on se dit qu’ils apportent plus de malheur que de bonheur : autant leur dire au revoir. Ou tout du moins accorder moins de temps pour eux !

Être minimaliste est un style de vie pas facile à mettre en place. Il faut apprendre à lâcher-prise, apprendre à jeter et se libérer de toutes choses et toutes personnes toxiques à notre bonheur. Finalement, tu t’aperçois vite que ce style de vie n’est pas si compliqué à mettre en place. Tout ce que tu dois apprendre c’est vider ta vie de ce qui est inutile pour toi.

Il y a un blog qui parle du minimalisme de manière très complète, je te conseille d’aller y faire un tour :  Une vie simple et zen.

Pourquoi être minimaliste ?

Je te l’ai dit dans le premier point, être minimaliste c’est se libérer des personnes toxiques, et des choses qui ne nous rendent pas heureux. C’est la raison principale de tous ceux qui adoptent une vie pareille : s’entourer d’objets et de relations qui nous procurent que du bonheur. 

Une vie minimaliste permet plusieurs choses dont éviter le stress, des relations inutiles, passer moins de temps à ranger et à nettoyer. En gros, tu fais en sorte que ta vie sois plus simple et plus joyeuse.

Essaie de jeter des objets qui encombrent ton grenier (ou tout autre pièce où tu stockes). Ne te sens-tu pas libéré.e d’un poids ? Toutes ces choses que tu as souhaité garder parce que on ne sait jamais, parce que ça représente ton passé. Les as-tu ressorti dernièrement ? Les as-tu ressorti depuis que tu les as disposés dans cette pièce ? Je ne crois pas. Fais le tri : en tenant en main ces objets, te procurent-ils du bonheur au bout du compte ? Si ce n’est pas le cas : pourquoi le garder ? Si c’est le cas : pourquoi le stocker là où tu ne pourras pas ressentir ce bonheur ?

Voilà plusieurs raisons d’adopter le minimalisme. Et ne va pas croire qu’en adoptant ce style de vie tu n’auras plus rien chez toi : même un bibelot qui prend la poussière sur ton étagère peut être utile. Parce qu’il te rappelle un bon souvenir, un souvenir qui t’apportes que de la joie et qu’à chaque fois que tu le vois tu ressens cette joie. Deviens minimalisme pour te sentir libéré.e, léger.e et pas parce que c’est la mode.

 

— À voir aussi : Réaliser ses objectifs —

Quand tu crois que minimalisme est synonyme de “rien”

Une vie plus heureuse avec le minimalisme ?

Je pense avoir déjà répondu à cette question, non ? Mais si un doute subsiste encore : es-tu plus heureux.se quand tu te libère de choses toxiques ou qui t’apportent des mauvais souvenir ? Si la réponse à cette question est oui, alors le minimalisme rendra ta vie plus heureuse. Si la réponse est non, c’est qu’au fond tu souhaites garder cette tristesse que te procures ces choses que tu veux tant garder. Et désolée de te le dire comme ça, mais tu ne seras jamais véritablement heureux.se de cette façon ! 

J’espère que tu l’auras compris, être minimaliste ne veut pas dire avoir une vie restrictive. Tu te débarrasses seulement de ce qui t’es inutile dans ta vie. Tu ne gardes que ce qui est positif et tu jettes le négatif. C’est donc à la portée de tous le monde, sans se priver ! Tous ceux qui ont adopté cette vie s’en sont retrouvé que plus heureux. Alors pourquoi ne pas essayer ?

La méthode Marie Kondo

Connais-tu Marie Kondo ? C’est une femme japonaise qui est reine dans l’art du rangement. Mais pas n’importe quel rangement, le rangement intelligent. Elle t’apporte une méthode pour désencombrer ta maison en t’apprenant à jeter uniquement ce qui ne t’apporte rien. Donc qui ne t’apporte pas de joie. Si tu as Netflix, elle a une émission plutôt sympas où elle donne des clés pour ranger de manière efficace. En soit, Marie Kondo ne t’apprends pas à être minimaliste. Mais sa méthode de rangement s’en rapproche, puisqu’elle ne garde que l’essentiel selon ton mode de vie. En plus elle t’apprend à faire de la place ! C’est-à-dire que même sans jeter tous tes vêtements tu pourras prendre 2 fois moins de place qu’habituellement ! Je te conseille vraiment de regarder son émission, ou de lire son livre !

 

— À voir aussi : 5 clés essentielles pour devenir productif —

Le mot de la fin

Personnellement, j’ai adopté ce style de vie… En fait, je l’avais déjà de nature. Même s’il m’arrive de garder des choses qui ne me servent à rien et qui ne m’apportent rien, dans l’ensemble je vis de manière minimaliste. Je n’achète pas à moins d’avoir vraiment une utilité ou un gros coup de coeur. Je jettes si vraiment tout ce que je ressens c’est de la colère ou de la tristesse. Mais être minimaliste est un style de vie qui s’intègre petit à petit, et je ne suis qu’au début du chemin !

Lire d’autres articles…

Pensée positive quotidienne : 31 citations

Pensée positive quotidienne : 31 citations

Garder une pensée positive au quotidien est très compliqué, avec toutes les aventures qui nous arrive chaque jours, des moments de ruse que l’Univers semble t’offrir pour ton bien mais qui te démoralise… Heureusement, il existe des paroles qui permettent de retrouver...

La roue du temps : apprends à maitriser ton temps

La roue du temps : apprends à maitriser ton temps

La roue du temps, c’est comme une horloge. Une horloge permet de savoir où on en est dans la journée, combien de temps il nous reste avant d’aller nous coucher. Elle nous permet d’organiser notre journée en fonction de l’heure qu’il est. Elle permet d’identifier le...

Gérer son argent : la méthode pas à pas

Gérer son argent : la méthode pas à pas

Reconnaissons-le : ce n’est pas toujours facile de gérer son argent ! Entre toutes les dépenses qu’on a à faire, on ne sait jamais vraiment si on va être dans le rouge à la fin du mois… Depuis que je suis dans la vie active et que j’ai dû commencé à gérer mon argent,...

Les merveilleux commentaires…

2 Commentaires

  1. Fabio

    Merci pour cet article, la mise au point sur la notion toute relative du minimalisme est en effet importante. Ça clarifie et rend plus aisé le raisonnement qui doit nous guider sur cette voie. Ça permet de comprendre qu’il faut faire le trie dans MES affaires, et pas dans LES affaires. Car il ne faut pas voir l’objet en soi et le fait de le posséder comme un mal en soi, et c’est peut être un peu le raccourci que fond certaines voix en prônant un genre de “moins tu possèdes, mieux tu te portes”. Ce qui n’est pas vrai.

    Mon exemple, alors que je vis seul en studio. Je fais beaucoup de sport et je cuisine pas mal, bin je ne peux pas me passer de plusieurs tenues pour les entraînements, d’un peu de matos et d’une certaine quantité d’ustensiles de cuisine.
    Donc le coin dressing et le coin cuisine sont bien occupés. Mais le coin dodo et salon, une table basse, quelques coussins et mon futon suffisent même à recevoir sobrement de temps en temps.
    De toute façon, quand tu mets une belle acqua pazza avec un bon riz sur la table, les copains oublient vite qu’ils n’ont pas de chaises ! Mais bon ça c’est deja un autre sujet.
    A+

    Réponse
    • Alexia

      Ravie que nous partagions le même point de vue !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *